Adidas dévoile des chaussures qui résistent à la bière

Pour célébrer l’Oktoberfest, Adidas dévoile une paire de sneakers parfaitement adaptée à l’événement qui ont la particularité de résister à la bière… mais pas que.

Vous avez déjà vécu au moins une fois cette situation. Vous allez en soirée avec votre plus belle paire de sneakers. Tout se passe bien, et là, c’est le drame : quelqu’un renverse son verre sur vos chaussures. Sur le coup, vous n’avez rien sous la main pour les nettoyer et forcément, la tache s’incruste… Heureusement, Adidas vient tout juste de dévoiler une paire de chaussures révolutionnaires qui résistent à la bière… et aussi au vomi !

À l’occasion de l’Oktoberfest (la fameuse fête de la bière qui se déroule chaque année fin septembre/début octobre à Munich), Adidas présente ce modèle doté d’une finition en cuir traitée contre les liquides. En bref, vous pouvez les emmener en soirée sans vous soucier de verres qui vacillent juste sur vos pieds.

Pour pousser le concept plus loin, cette nouvelle version des Adidas München s’inspire des “dirndl et des “lederhosen”, à savoir les tenues traditionnelles de l’Oktoberfest. Sur le côté, on peut apercevoir l’inscription “Prost” qui signifie “Trinquer” en Allemand.

Une excellente initiative qui permet à la marque de communiquer sur l’un des événements les plus emblématiques de son pays d’origine. On apprécie également l’effort de la marque qui répond à un réel besoin : celui de conserver ses baskets propres, car finalement, la sneaker est aujourd’hui l’un des accessoires de mode les plus emblématiques. Seul bémol : le prix. Pour vous procurer un exemplaire de ces sneakers anti-bière, il faudra tout de même débourser 199,95€ sur le site officiel de la marque.

Imaginé par Adidas
Source designtaxi.com

Snapchat va identifier les objets pour créer des publicités ciblées

Après avoir donné un coup de neuf à son interface, notamment avec le redesign de sa section Discover, Snapchat se lance dans la publicité ciblée en proposant des filtres personnalisés.

Snapchat veut enrichir son modèle économique qui était pour l’instant basé uniquement sur les marques présentent dans la « Stories ». Après le renouveau de son application, nous avons vu apparaître un nouveau format de diffusion pour les marques : financer Snapchat pour faire apparaître des articles temporaires.

Aujourd’hui, le réseau social veut afficher des filtres personnalisés en fonction des objets présents sur la photo. Je m’explique : si Snapchat reconnaît un vêtement, il proposera à l’utilisateur un filtre sponsorisé par une marque en question.

Mais dans ce principe de publicité ciblée à la Facebook, cela va plus loin que la simple reconnaissance d’objet. Cela fonctionne aussi avec les bâtiments. Par exemple, vous vous snappez devant l’Empire State Building et il vous est possible d’intégrer un filtre du film King Kong à votre photo. Plus encore, les algorithmes peuvent aller jusqu’à proposer le menu d’un restaurant en filtre.

Ce brevet, déposé en 2015 et publié il y a peu par l’USPTO, montre le développement du modèle économique de Snapchat et, surtout, l’envie de s’inscrire dans la lignée de Google ou Facebook en terme de publicité ciblée. De plus, Snapchat a dans l’idée de rémunérer les utilisateurs si eux-mêmes s’affichent avec telle ou telle marque. Du mouvement à suivre donc.