M&M’s réalise la suite d’un spot de Noël vieux de 20 ans

Le Père Noël devrait dormir plus souvent…

En 1996, M&M’s (groupe Mars) marquait les esprits, notamment aux Etats-Unis, en imaginant la rencontre entre ses mascottes (Jaune et Rouge) et le Père Noël. Une rencontre qui ne se terminait pas si bien puisque chacun finissait par s’évanouir laissant Jaune seul avec un bol rempli de M&M’s verts : le produit alors promût. Mais qu’en est-il des cadeaux si le Père Noël est tombé dans les pommes ? C’est la question à laquelle répond le nouveau spot réalisé par CLM BBDO et intitulé « a very yellow sequel ».

Dans ce dernier, Jaune n’a pas d’autre choix que de sauver Noël en prenant les rennes du traineau du Père Noël et distribuer les cadeaux. Malheureusement, sa maladresse lui fait se tromper maintes fois de destinataires. Noël est-il bel et bien ruiné ? Et bien non, la magie des fêtes associée à celle des M&M’s ont un résultat bien particulier.

 

 

L’idée de s’inspirer d’une publicité âgée de près de 20 ans n’est pas nouvelle et nous rappelle le projet « Re:Brief » de Google visant à adapter aux technologies digitales des publicités anciennes et marquantes. Une idée ayant amené à un Grand Prix Mobile aux Cannes lions pour la campagne Google « Hilltop, Re Imagine for Coca-Cola » en 2012.

Toutefois, il est intéressant de noter qu’ici l’agence française CLM BBDO, jusqu’alors en charge du lead stratégique pour Mars, réalise pour la première fois un spot publicitaire à portée mondiale. Celui-ci sera diffusé dans 15 pays dès le 1er décembre prochain. Comparé au spot originel de 1996, il ne s’agit pas de faire la promotion d’un produit, mais plutôt d’illuminer la marque d’une promesse : « Bring Everyone Together » (rassembler tout le monde).

Faire de belles rencontres à Noël grâce aux M&M’s, ne serait-ce pas de la magie ?

Le coup de foudre d’Apple pour Noël

Danse avec tes AirPods, le retour.

Comme le veut la tradition, les marques dévoilent chaque année leur film de Noël. Après la chansonnette du solitaire Dr. Frankenstein qui l’année passée, nous invitait à « ouvrir notre cœur », Apple revient en 2017 avec une danse romantique entre deux inconnus. Alors que la protagoniste déambule à travers les rues enneigées, elle marque un temps d’arrêt pour jouer le titre « Palace » de Sam Smith sur son iPhone X flambant neuf puis entame une danse légère sous la douceur des flocons. Quand soudain, elle se heurte à un bel inconnu.

Une bousculade qui ne suffira pas à mettre un terme à cet instant romanesque puisque les AirPods s’échangent librement. Sans hésiter, la jeune femme invite celui qui avait bien failli la faire trébucher à entrer dans sa danse. S’en suit une somptueuse chorégraphie qui transgresse la loi de Newton pour mieux obéir à celle de l’amour.

Quand vient enfin le moment du baiser, l’ambiance nébuleuse s’efface et redonne ses droits à la réalité. Tout cela n’est jamais arrivé. Le logo de la firme de Cupertino apparaît alors à l’écran, nous invitant à faire chavirer le cœur de quelqu’un en cette période de fêtes.

Cette prise de parole marque une trêve dans la communication d’Apple, après de longs mois de promotion entre Apple Watch, iMusic, AirPods, iPhone 8 et iPhone X…

Une façon pour la marque de nous souhaiter de bonnes vacances avec une note de poésie. Et aussi de nous dire en filigrane que les bénéfices de ses AirPods peuvent être inattendus. 179€, le prix de l’amour ?