Nike dévoile un spot à couper le souffle

Une bouffée d’oxygène.

L’air est ce qui nous met en mouvement. C’est de cette vérité que part l’agence Wieden+Kennedy Portland pour construire ce spot pour les Nike VaporMax Air. On y découvre des athlètes, aussi bien professionnels qu’amateurs, prendre leur respiration avant l’instant fatidique. Le film se conclut par un gros plan sur la paire de baskets, alors qu’apparaît la signature « air moves you ».

L’intensité de la publicité va crescendo jusqu’au final. Le storytelling est l’élément de base de ce spot, jusqu’à la révélation de la signature de campagne. La marque joue sur le contexte pour donner un double sens au mot air et valoriser élégamment le produit. L’écriture est au service de ce que l’agence qualifie « d’ode à la force élémentaire qui fait avancer tous les athlètes ». L’enchaînement entre athlètes professionnels et amateurs permet de maintenir le rythme du spot, pour un résultat final poétique qui suscite l’émotion chez le spectateur.

 

 

Nike crée une pub à regarder 10 fois qui devient de plus en plus violente

Pour combattre l’hiver et le fameux stéréotype du canadien trop gentil, Nike a imaginé une publicité qui monte crescendo à regarder 10 fois.

Un peu comme une journée sans fin, la publicité commence avec un jeune canadien sortant de chez lui, prêt à en découdre avec la vie. Il croise sa voisine qui le remercie pour avoir sorti ses poubelles. Après une brève entrevue, il fonce à vive allure dans celles-ci (on se demande encore pourquoi) pour entamer son footing. Sur le chemin, il esquive et slalom entre différentes choses qui lui barrent la route, jusqu’à arriver au gymnase dans lequel il doit faire un match de hockey.

La première vidéo, assez soft, s’enchaîne donc avec une deuxième, la même, mais en un poil plus brutal. Et ainsi de suite pendant 10 vidéos. Au fur et à mesure, le protagoniste devient de plus en plus « violent » avec son environnement, dans le but de montrer que les canadiens, bien que très gentils, ne sont pas là pour plaisanter lorsqu’il s’agit de sport.

Une idée maligne qui vient s’inscrire dans la plateforme de marque de Nike, qui nous pousse à toujours repousser nos limites. On s’interrogera simplement sur l’utilisation du cliché et si les canadiens se reconnaitront assez dans celui-ci pour s’identifier au personnage.

Nike lance une campagne humoristique pour se motiver à faire du sport

La célèbre signature de Nike « Just Do It » a toujours été un moyen efficace pour représenter l’ADN de la marque dans ses prises de paroles.

Cette signature est également un moyen de montrer au monde qu’il faut toujours aller plus loin dans le dépassement de soi et relever, chaque jour, de nouveaux défis. Dans sa nouvelle campagne signée évidemment par l’agence Wieden + Kennedy, on découvre 4 spots humoristiques et aux situations absurdes. Pourquoi absurdes ? Tout simplement car les athlètes vont se mettre dans une mauvaise situation pour se dépasser. Ils se mettent eux-mêmes des bâtons pour rajouter de la difficulté aux défis qui les attendent. Rajouter de la difficulté, et également s’obliger de le faire, car ils n’ont plus le choix de retourner en arrière que de se surpasser. La mentalité que Nike veut diffuser à ses consommateurs, évidemment.

Les films s’accompagnent également d’une campagne outdoor dans les rues de Sydney et Melbourne (car oui, la campagne est à destination du marché Australien). Les affiches donnent l’impression d’être vandalisées alors qu’il n’en est rien. Vous l’aurez remarqué, ce sont les faux messages de personnes qui abandonnent qui sont barrées pour laisser place à un beau « Just Do It ».