National Geographic propose aux vétérans de se relaxer avec Google Home

Google est devenu psy.

National Geographic nous a habitués à communiquer exclusivement autour de ses grands reportages et enquêtes menés à travers le monde. Aujourd’hui, avec l’aide de l’agence 360i, la chaîne dévoile Bravo Tango. Derrière ce code militaire réside une application smartphone fonctionnant avec l’enceinte intelligente Google Home. Cette dernière est destinée à tous les militaires vétérans, qui au retour de mission peuvent faire l’expérience de nombreux troubles liés au stress violent de la guerre.

Conçu en suivant les recommandations du Docteur Michael Valdovinos, un psychiatre spécialisé dans les troubles post-traumatiques, Bravo Tango propose nombre de possibilités : de la session d’ASMR à l’exercice de relaxation, pour exercer le cerveau des vétérans à ne pas revivre en boucle les événements traumatisants de la guerre.

Cette expérience est menée à la suite de la diffusion aux USA d’une série de reportages fiction intitulée « The Long Road Home » suivant le retour difficile à la vie civile de certains soldats. Désireux à la fois d’attirer l’attention du public sur ses programmes, mais aussi de souligner l’implication sociale de sa chaîne, National Geographic a décidé de concevoir une campagne utile pour tous ces soldats. Le professionnel de l’audiovisuel sort ainsi de son périmètre d’activité quitte à devenir éditeur d’applications.

 

 

Monoprix vous fait dicter votre liste de courses avec Google Home

Ok Google, je veux le beurre et l’argent du beurre.

Il y a ceux qui ont de la mémoire, et ceux qui ont besoin de faire une liste des courses. Mais comme ils l’oublient aussi, les achats peuvent vite devenir difficiles. Si la plupart des enseignes de la grande distribution française permettent de faire ses courses en ligne pour s’épargner des trajets, il n’y en a pour le moment qu’une seul qui a adopté le conversationnel : Monoprix. Accompagnée de l’agence Artefact, spécialiste de la data, la marque du groupe Casino a officiellement annoncé la disponibilité de son service sur Google Home, l’assistant vocal de Google. Connecté à de nombreux services et applications, ainsi qu’aux appareils de la maison, cet assistant vous permet de tout piloter par la voix. Du lancement de Netflix à l’intensité lumineuse de vos ampoules connectées, et désormais à l’enregistrement de votre liste de course.

« Ok Google, je dois acheter des yaourts » suffira à ce que Google Home ajoute à votre liste vos yaourts préférés. En effet, pas besoin de spécifier les marques (c’est possible pour plus de précision) puisque le service conversationnel mis en place par Monoprix fonctionne à l’aide de la carte fidélité du magasin. L’assistant a donc accès aux préférences d’achat du consommateur. S’il le souhaite, ce dernier pourra consulter la liste engagée et la vérifier en ligne avant de l’envoyer lui-même au service de livraison du magasin.

Cependant Google Home est aussi capable d’automatiser cette tâche.

 

Pour Monoprix, être le premier acteur français sur la brèche en matière d’achat conversationnel est un gage de modernité. Une façon d’améliorer l’expérience consommateur en le soulageant de la nécessité de mémoriser ou de noter ses idées d’achat au fil de l’eau.

Mais c’est aussi une source potentielle de profit. Le service de Monoprix permettra d’effectuer des recommandations d’achat par l’intermédiaire de la voix de Google Home. Si le consommateur achète des œufs, il pourra se voir proposer de la farine ainsi qu’une liste de recettes pour concevoir crêpes et gâteaux. Monoprix pourra donc proposer aux annonceurs un service payant de recommandation de leurs produits, de la même façon que le magasin facture ses têtes de gondole.

Google répond à toutes vos questions sur son nouveau smartphone

OK Google, que vaut l’iPhone X ?

Quelques jours après le film Samsung par Wieden + Kennedy Portland, c’est au tour de Google de faire la promotion de son dernier joujou, le Pixel 2. Imaginé par Droga5, le film « Ask more to your phone » met en scène des utilisateurs (vous en reconnaitrez certains) interrogeant le téléphone sur ces fonctionnalités. À chaque scène, la voix off et l’assistant vocal Google se partagent les réponses des questions qui se succèdent.

Ce film est en quelque sorte un hommage aux questions que nous posons tous chaque jour au moteur de recherche Google. Au lieu de se demander ce que le téléphone des concurrents ne peut pas faire, Google la joue plus finement et profite de cette passion qu’ont les gens pour poser des questions pour exposer les fonctionnalités de son smartphone. En revanche, malgré cette avalanche de questions, celle du prix n’a pas été abordée. Pour avoir le plaisir de prendre des selfies au son de votre voix, il faudra débourser environ 800€.