Burger King vous invite à brûler vos pires objets en échange d’un Hot Dog

Pour promouvoir la sortie de ses Hot Dogs aux Pays-Bas, Burger King a imaginé un événement inédit qui vous invite à jeter vos pires objets dans les flammes.

Pour les néerlandais, le mot « Worst » signifie Hot Dogs. Mais ce mot est plus connu dans la langue de Shakespeare pour signifier « le pire ». C’est ainsi que la campagne #GrillTheWorst est née. Le principe, vous l’aurez compris, est de venir griller à la flamme son pire objet, que ce soit un vinyle ou un souvenir pourri en échange d’un hot dog Burger King.

Un moyen de faire table rase pour la nouvelle année en se débarrassant de ses pires objets pour manger des hot dogs gratuits. Certainement la « worst » campagne de ce début d’année

KFC dévoile la publicité la plus honnête qui puisse exister

Pour mettre en lumière son nouveau positionnement basé sur la véracité de ses produits, KFC a décidé de le faire avec humour dans une publicité honnête.

KFC l’a bien compris, aujourd’hui, le consommateur n’est plus aussi dupe qu’au 20ème siècle. Ce dernier s’informe, critique et son intérêt pour les bons produits ne fait qu’augmenter. Il n’est donc plus possible de vendre quelque chose en disant que son produit est génial, qu’il vous rendra beau et fort. Ce qui marche aujourd’hui, c’est plutôt l’honnêteté, la véracité, la proximité.

Dans sa nouvelle publicité et pour appuyer ce positionnement, la marque a voulu regrouper les plus gros clichés de la publicité pour s’en moquer ouvertement en voix off. Les bimbos sur un yacht qui mangent du poulet, le businessman qui conclue son affaire avec un quignon de poulet ou encore le réveillon de Noël autour d’un bucket. Bref, tout y est.

Une fois tous les clichés passés et la voix off ayant bien insisté sur le fait que KFC s’excuse d’avoir pu en jouer aussi, la publicité se termine sur un bucket authentique et vrai. Une manière de dire que non KFC n’est pas une marque qui vous la mettre à l’envers mais qui sera au contraire attentive.

À votre avis, est-ce un choix pertinent pour KFC de s’engager dans cette voix stratégique ?