Burger King vous invite à brûler vos pires objets en échange d’un Hot Dog

Pour promouvoir la sortie de ses Hot Dogs aux Pays-Bas, Burger King a imaginé un événement inédit qui vous invite à jeter vos pires objets dans les flammes.

Pour les néerlandais, le mot « Worst » signifie Hot Dogs. Mais ce mot est plus connu dans la langue de Shakespeare pour signifier « le pire ». C’est ainsi que la campagne #GrillTheWorst est née. Le principe, vous l’aurez compris, est de venir griller à la flamme son pire objet, que ce soit un vinyle ou un souvenir pourri en échange d’un hot dog Burger King.

Un moyen de faire table rase pour la nouvelle année en se débarrassant de ses pires objets pour manger des hot dogs gratuits. Certainement la « worst » campagne de ce début d’année

Burger King crée une ligne de bus pour aller dans son nouveau restaurant

Pour son arrivée à Bruxelles, Burger King a crée le Whopper Bus, un bus qui traverse la capitale et qui a pour terminus le tout nouveau restaurant.

Après Anvers, Charleroi et Namur, Burger King débarque enfin à Bruxelles… plus précisément à Auderghem. Ce restaurant flambant neuf n’est toutefois pas vraiment en plein centre de la capitale. Et comme l’enseigne américaine n’est pas à une facétie près, elle a décidé d’en jouer afin de communiquer sur son ouverture.

Alors, pour tous ceux qui trouvent qu’Auderghem est un peu trop excentrée, Burger King a créé le Whopper Bus. Le Whopper Bus est une ligne de bus gratuite, aux couleurs de l’enseigne, qui traverse la ville pour satisfaire les amateurs de burgers. La ligne partira de la Bourse, puis passera par la Gare du Midi, avant de descendre l’Avenue Louise et de marquer un arrêt à la Bascule (Uccle), pour
enfin arriver au comptoir du nouveau restaurant sur le Boulevard du Souverain. À chaque arrêt, des tickets et des goodies seront distribués aux passagers.

Alors si vous avez un petit creux, rendez-vous à un des arrêts pour monter à bord du Whopper Bus, du 13 au 16 septembre, entre 10h30 et 21h (horaire à consulter sur place).

Une idée maligne qui s’aligne évidemment sur ce que la marque à l’habitude de faire en communication. On retrouve dans cette nouvelle opération le nec plus ultra, la définition même du « drive to store ». Une opération réalisée par l’agence Buzzman Paris.

 

Burger King pirate le film “Ça” pour le transformer en pub

Alors que le film d’horreur « Ça » cartonne au cinéma, Burger King a décidé d’en tirer profit pour donner un petit tacle à son meilleur ennemi : McDonald’s.

Vous devez être au courant que la nouvelle adaptation cinématographique de l’oeuvre de Stephen King, sortie récemment, est une grande réussite au cinéma. Le film compte plusieurs records au Box-office de plusieurs pays et continue de séduire beaucoup de spectateurs.

Pour tirer profit de la situation, Burger King a décidé de « pirater » la fin du film diffusée en avant première en Allemagne. Le méchant du film étant un clown, il était donc facile pour Burger King de s’attaquer à son meilleur ennemi McDonald’s. Et l’enseigne l’a parfaitement réussi en annonçant une chose toute simple juste avant le générique : « Ne jamais faire confiance à un clown ».

Une petite phrase anodine qui permet cependant de faire passer le film entier pour une grande publicité pour Burger King. Un coup marketing malin et réactif pour la marque, toujours sur un ton décalé dont on ne se lasse pas.

 

 

Burger King offre un Whopper à tous ceux qui se font virer !

Dans sa dernière activation réalisée par l’agence David du groupe WPP, Burger King a mis une nouvelle fois au défi ses fans de Whopper.

Je ne vous apprend rien si je vous dis que BK adore faire tourner en bourrique ses fans en échange de burger. Il y avait par exemple cette campagne qui nous demandait de supprimer 10 amis de notre Facebook en échange d’un Whopper. Et on a une nouvelle preuve aujourd’hui de la diablerie de BK avec cette campagne #WhopperSeverance.

L’idée est simple, vous l’aurez lu dans le titre : un Whopper offert aux 2500 premières personnes qui annonceront publiquement, sur LinkedIn, qu’ils se sont fait virer. Pourquoi, car virer en anglais se dit « fired », qui veut aussi dire brulé, grillé. Et on le sait, Burger King revendique depuis toujours que ses burgers sont grillés à la flamme. Un jeu de mot habile qui n’a pas échappé à la marque.

La marque a annoncé que les 2500 premières personnes ayant partagé leur message de licenciement sur LinkedIn avec #WhopperSeverance recevront une carte cadeau pour un Whopper Gratuit. Une idée maligne qui permet également d’engagement les utilisateurs sur les réseaux sociaux en plus de renforcer la plateforme de la marque.

Source : danstapub.com