Spike Jonze signe un spot spectaculaire pour l’enceinte HomePod d’Apple

Entrez dans la danse.

Pour sa nouvelle campagne HomePod, intitulée « Welcome Home », Apple fait appel au réalisateur oscarisé Spike Jonze. On y découvre une jeune femme, incarnée par FKA Twigs, qui semble terrassée par la routine métro, boulot, dodo alors qu’elle regagne son domicile. Cette lassitude va s’estomper grâce aux enceintes intelligentes d’Apple qui vont aider la protagoniste à retrouver son énergie, à élargir (au sens propre) ses horizons et même la faire danser. Jonze est obsédé par le mouvement et la danse. Il s’agit de thématiques récurrentes dans ses films. C’est lui qui avait œuvré pour la campagne Kenzo World ou encore le mythique « Crazy legs » de Levi’s.

Spike Jonze cultive une dimension punk par rapport à ses pairs hollywoodiens. C’est donc un pari osé pour Apple, réputée pour son identité lisse et soignée que de faire appel à lui pour réaliser sa campagne. La première partie du spot semble être une dénonciation d’une société oppressante pour ses membres, société dont Apple incarne dans l’imaginaire collectif beaucoup d’aspects. Néanmoins, le film délaisse complètement cet angle une fois la musique lancée. La dimension émotionnelle se développe tout au long du spot pendant que le morceau gagne en intensité. Le réalisateur met tout son talent à capter les images et les couleurs au service de cette publicité. Les plus tatillons regretteront peut-être le côté « Spike Jonze fait du Spike Jonze » et du non “du Apple” de la campagne. Mais ce serait un peu gâcher un peu notre plaisir, n’est-ce pas ?

Le coup de foudre d’Apple pour Noël

Danse avec tes AirPods, le retour.

Comme le veut la tradition, les marques dévoilent chaque année leur film de Noël. Après la chansonnette du solitaire Dr. Frankenstein qui l’année passée, nous invitait à « ouvrir notre cœur », Apple revient en 2017 avec une danse romantique entre deux inconnus. Alors que la protagoniste déambule à travers les rues enneigées, elle marque un temps d’arrêt pour jouer le titre « Palace » de Sam Smith sur son iPhone X flambant neuf puis entame une danse légère sous la douceur des flocons. Quand soudain, elle se heurte à un bel inconnu.

Une bousculade qui ne suffira pas à mettre un terme à cet instant romanesque puisque les AirPods s’échangent librement. Sans hésiter, la jeune femme invite celui qui avait bien failli la faire trébucher à entrer dans sa danse. S’en suit une somptueuse chorégraphie qui transgresse la loi de Newton pour mieux obéir à celle de l’amour.

Quand vient enfin le moment du baiser, l’ambiance nébuleuse s’efface et redonne ses droits à la réalité. Tout cela n’est jamais arrivé. Le logo de la firme de Cupertino apparaît alors à l’écran, nous invitant à faire chavirer le cœur de quelqu’un en cette période de fêtes.

Cette prise de parole marque une trêve dans la communication d’Apple, après de longs mois de promotion entre Apple Watch, iMusic, AirPods, iPhone 8 et iPhone X…

Une façon pour la marque de nous souhaiter de bonnes vacances avec une note de poésie. Et aussi de nous dire en filigrane que les bénéfices de ses AirPods peuvent être inattendus. 179€, le prix de l’amour ?

Pourquoi Apple n’est toujours pas présent sur les réseaux sociaux ?

Vous ne vous êtes sans doute jamais posé la question, mais vous ne trouverez pas de compte officiel Apple sur Facebook ou Twitter ?

En effet, la firme de Cupertino (Californie) a décidé de ne pas créer de compte officiel sur les réseaux sociaux. Un choix qui peut en surprendre plus d’un mais qui est tout à fait calculé par la marque.

APPLE SUR LES RÉSEAUX

Tout d’abord, il faut savoir qu’Apple n’est pas totalement muet sur les réseaux sociaux. En effet, la marque possède tout de même des comptes pour ses divers outils comme Apple Music qui a été créé l’année dernière et compte pas moins de 1,5 millions de fans, ou encore des comptes Facebook pour iTunes (32 millions de fans) et l’App Store (11 millions de fans).

Cependant, il n’existe pas de compte officiel pour la marque Apple.

Les seuls qui existent sont des comptes non-officiels qui partagent simplement des images ou parfois même des jeux concours douteux.

Mais pourquoi le groupe n’investit pas les réseaux sociaux ?

LA RÉPONSE EST SIMPLE

En effet, la réponse est plutôt simple. Vous l’aurez sans doute remarqué, mais Apple veut toujours contrôler son image, et ce peu importe le support. Sur les réseaux sociaux, la firme n’a pas tous les outils nécessaire (personnalisation du design, du nombre de caractères, etc.) pour contrôler cette image.

Investir en social media ne permettrait donc pas de promouvoir efficacement ses services et produits.

La marque trouve alors plus pertinent de ne pas communiquer sur les réseaux sociaux pour garder un contrôle intégrale de son image sur le web. Une stratégie qui n’en reste pas moins bonne car elle permet, à travers ce silence, de donner un peu plus de cachet à la marque.

IKEA lance son application pour tester les meubles virtuellement chez soi

Profitant de la sortie d’iOS 11 et d’ARKit, IKEA dévoile son application qui utilise la réalité augmentée pour vous permettre de tester ses meubles avant de les acheter.

Hier soir, Apple dévoilait iOS 11, la nouvelle version du système d’exploitation qui équipe l’iPhone et l’iPad.

Et parmi les nouveautés majeures attendues, on a notamment beaucoup parlé d’ARKit, le nouvel outil dédié aux développeurs pour leur permettre d’exploiter pleinement les possibilités de la réalité augmentée. IKEA n’a pas perdu de temps et a dévoilé “IKEA Place”, son application qui va vous permettre de simuler vos meubles chez vous avant de les acheter grâce à la réalité augmentée.

Il faut avouer que ça fait déjà pas mal de temps que IKEA travaille sur cette technologie qui colle parfaitement à son domaine pour faciliter le processus d’achat. Car l’application est bien pratique : dans un premier temps, elle va scanner votre pièce pour en analyser ses formes et ses subtilités. Puis, il vous suffira de choisir parmi le catalogue de 2000 produits de la marque pour tester vos meubles avant de les acheter. Vous allez même pouvoir partager la photo avec vos proches pour leur demander leur avis.

IKEA Place est une excellente idée d’application qui montre que la réalité augmentée n’est pas simplement un gadget dans le but de créer de l’amusement. Elle peut aussi donner lieu à des expériences qui simplifient la prise de décision peut ainsi révolutionner l’achat en ligne.

 

L’application est disponible sur l’App Store…. mais uniquement aux États-Unis pour le moment. Sûrement pour des raisons techniques liées avec la vente en ligne qui se teste d’abord aux USA. Cependant, vous pouvez la tester en changeant la localisation de votre store, mais vous ne pourrez évidemment pas acheter de meubles ! Précision : seuls les modèles ultérieurs à l’iPhone 6s disposent d’ARKit, donc peuvent utiliser cette application.

Apple imagine ce que serait notre monde sans application

Ce post, lancé à l’occasion de la World Wide Developers Conference (WWDC) a pour but de gonfler, un peu, l’égo des développeurs. En effet, à la fin du spot, ces derniers sont invités à continuer de créer des apps car, je cite, le « monde dépend d’eux ». Mais, en parallèle, ce film nous montre aussi à quel point nous sommes devenu accro à ces applications. Bien entendu, c’est largement exagéré, mais l’idée est là et personne ne pourra dire le contraire.

Un film humoristique qui montre une image de la marque bien différente de celle qu’on a pu connaitre notamment dans le célèbre spot 1984. Différente dans la forme oui, mais pas dans le fond. Car si le ton est moins grave, il n’en reste pas moins qu’après avoir conquis le monde, Apple nous montre qu’aujourd’hui, il dépend de lui (et des développeurs).

 

 

 

 

 

 

 

6 techniques qu’Apple utilise pour vous influencer

Il faut le dire, Apple a révolutionné à la fois le monde du marketing et celui de la technologie, à travers des innovations publicitaires et marketings.

La marque a tellement innové dans le milieu de la publicité qu’elle a réussi à imposer des standards marketing. On pense notamment à la présentation des produits, aux accroches simples et aux images qui donnent instantanément envie d’acheter l’objet. C’est sous l’influence de son gourou Steve Jobs et de l’agence TBWA qu’Apple a réussi, au fil des années et des campagnes, à imposer son image si puissante. L’idée de base : rendre la technologie, secteur qui semble complexe et inaccessible, le plus simple possible. Un pari plutôt réussi lorsqu’on voit où la marque en est actuellement et l’avancée qu’elle atteint en seulement quelques années.

Ce qui est le plus spectaculaire avec cette marque, c’est sa capacité à fédérer une communauté autour de ses produits et de son image, permettant ainsi de composer une véritable armée d’avocats passionnés partout dans le monde. Un phénomène rarissime pour une marque.

Dans cet article, nous allons voir comment Apple a réussi a se créer cette « armée » d’avocats passionnés en influençant notre perception de la marque. On retrouve d’ailleurs certains de ces principes dans le très bon livre de Dr. Robert Cialdini ” Influence – the Psychology of Persuasion ”  .

1. Créer une impression de rareté

La peur de ne pas pouvoir acquérir un bien car il ne sera plus disponible le lendemain est une technique bien connue des marketeurs. Apple, elle, arrive à feindre la pénurie en faisant croire à tout le monde que ses modèles sont bientôt épuisés et qu’il faut se dépêcher pour acheter le produit.

Ce sentiment d’urgence pousse le consommateur à se décider rapidement pour faire son choix. Par exemple, pendant les soldes, on nous fait croire à la bonne affaire en baissant les prix sur une courte période. Pourtant, on dépense notre argent pour des objets qu’on aurait certainement jamais acheté, tout simplement car on nous fait croire à la bonne affaire urgente.

La raison pour laquelle cette technique marche est que nous sommes programmés pour penser que tout ce qui est limité dans le temps est une meilleure affaire que celle qui n’a pas de durée.

Pour revenir à l’exemple d’Apple, il faut savoir que la marque vend un stock limité de produit par jour. Pour l’anecdote personnelle, je me suis un jour rendu dans un Apple Store de Floride où je voulais acheter un iPhone. Le vendeur m’a gentiment expliqué qu’ils n’avaient plus de stock et qu’il fallait revenir demain. J’étais assez surpris car c’était l’un des plus grands Apple Store que j’avais jamais vu, donc impossible qu’un tel magasin soit en rupture de stock. Il m’a donc expliqué le petit subterfuge : ils doivent vendre 800 iPhones par jour. Au delà, ils n’en vendent plus, il faut revenir demain, même si le produit est bien disponible dans l’arrière boutique. Le sentiment de rareté est alors créé.

 

2. L’engagement et la cohérence

L’engagement et la cohérence sont des valeurs profondément enracinées dans notre désir d’apparaître comme des individus rationnels et stables aux yeux des autres. Les personnes fausses, qui changent souvent d’avis, sont souvent perçues comme instables, mais les gens qui prennent une décision et s’y tiennent sont eux perçues comme fiables et intelligents.

L’utilisation du principe de l’engagement et de la cohérence par Apple est évidente dans leurs politiques de marque. Chaque détail, de la conception du produit, de l’emballage à la publicité en passant par l’expérience en magasin a été soigneusement conçu pour offrir la même expérience élégante à quiconque entre en contact avec Apple.

La marque est destinée à transmettre de la sophistication et, jusqu’à récemment, un sentiment de supériorité. Les fameux avocats les plus engagés de la marque ont intériorisé les valeurs d’Apple et les ont complètement intégré dans leur système de réflexion. Les valeurs véhiculées par Apple sont si fortes que les gens qui utilisent des produits Apple pensent avoir une partie d’Apple en eux.

Car, passer à un PC ou à un téléphone Android serait inconcevable pour un fan, car les valeurs de marque sont tellement enracinées dans leur système de croyance. L’adoption d’un produit non-Apple entraînerait une incohérence cognitive et pourrait potentiellement rendre un avocat d’Apple peu fiable aux yeux des autres.

3. Se montrer généreux

Ce n’est pas un scoop si je vous dis que l’homme est une espèce sociale qui a besoin de recevoir et donner pour continuer à alimenter une relation. Et souvent, ces petits gestes, ces petites attentions du quotidien permettent de garder une bonne relation avec quelqu’un.

Et bien ça, Apple l’a bien compris. En effet, la marque utilise ce petit procédé pour nous donner l’impression de toujours nous offrir de petites attentions, de toujours penser à la petite touche qui vous fera dire « Ils sont sympas chez Apple ». On parle donc ici de tous les petits gadgets qui donnent cette perspective, en plus des petits cadeaux comme l’album de U2 offert (imposé) sur iTunes.

4. Être autoritaire

C’est comme ça : on a plus tendance à croire quelqu’un d’autoritaire (ou du moins qui inspire une autorité) lorsqu’on doit prendre une décision cruciale. Apple l’a bien compris et l’exemple le plus probant est celui du Genius Bar. En effet, rien que dans le nom, le ton est donné.

Comment ne pas croire quelqu’un qui vous explique comment il va réparer votre appareil lorsqu’il s’appelle « Génie » ? Ce terme apporte une forte autorité aux décisions et il est difficilement plus compliqué, après leur avoir parlé, d’aller se référer au petit technicien du coin, n’est-ce pas ?

5. La preuve sociale

Comme l’autorité, la preuve sociale est un moyen cette fois-ci encore plus rapide de faire prendre une décision aux gens, avec encore moins de réflexion. Nous sommes particulièrement influencé par la « preuve sociale » comme prise de décision lorsque nous nous sentons en « insécurité » et lorsque nous avons besoin de conseils extérieurs.

Par exemple, les testimoniaux permettent au client d’être rassuré que d’autres personnes aient trouvé le produit fonctionnel et qu’il n’y a aucune raison de s’inquiéter. Et ce qui est magique, c’est que les hommes pensent instinctivement qu’un groupe de personnes ne peut pas se tromper et sont donc plus enclin à croire ce groupe plutôt qu’une seule personne (et plus le groupe est grand, plus il est difficile d’aller à son encontre). Il y a d’ailleurs énormément de citations, illustrations, oeuvres et expériences autour de ce thème passionnant.

Il y a un exemple très flagrant sur ce principe qui n’a rien a voir avec Apple, ce sont les séries comme Friends qui balancent des rires enregistrés au moment où il faudrait qu’on rigole.

Dans le cas d’Apple, cette 5ème technique est certainement la plus utilisé par la marque. Tout d’abord, ils ont créé une communauté de fans (les fameux avocats) à travers la bannière « Think Different » et le fameux spot 1984 (à redécouvrir ci-dessous). À travers ce slogan, la marque nous fait croire qu’il est de notre devoir de penser autrement. Cette petite phrase qui pourrait paraître insignifiante pour les non-publicitaires est un véritable bijou d’inventivité. Faire croire à des millions de personnes qu’ils sont plus intelligents que les autres en achetant les produits Apple fut une telle réussite qu’elle propulsa la marque là où elle est aujourd’hui. Apple a justement pris le contrepied de cette preuve sociale pour vendre ses produits.

Plus qu’être original, Apple est un véritable choix de vie pour ses clients et acheter un produit Apple, c’est entrer dans la « secte ». Et une fois dans cette secte, nous devenons nous même une preuve sociale.

6. Le sentiment d’aimer

Le sentiment d’aimer a un effet immense sur la communication persuasive. Ce sentiment est si puissant que c’est peut-être la tactique la plus utilisée dans toute communication persuasive.

Apple est certainement l’entreprise qui présente le mieux ses produits. Les photos, les emballages, les sites Web, le design des magasins… tout contribue à cette attirance physique qui alimente la persuasion du message, permettant à Apple de gagner en crédibilité.

La marque s’assure que tous les points de contact qu’elle entretient avec le consommateur soient une expérience à part entière et soient tout simplement beau. Il n’y a qu’a regarder lorsqu’on déballe un iPhone ou un MacBook, rien que d’ouvrir la boite est un véritable rituel et donnerait presque un orgasme au plus fragile d’entre nous.

Pour nous faire aimer ces produits, Apple utilise également l’endorsement et le placement de produit (la marque a été leader en terme de placement de produit en 2014 !).

Conclusion

Si nous venons de voir 6 techniques qu’Apple utilise pour nous influencer, il y a une dernière technique que la marque n’utilise toujours pas : le neuromarketing. Peut-être un filon que la marque exploitera une fois qu’elle en aura trouvé l’utilité ?

 

Source : Gabriel Teisson - danstapub.com