Quand YouTube filme son audience

Plus que de simples spectateurs.

Fin février, Google annonçait que plus d’un milliard d’heures de vidéos étaient visionnées chaque jour sur YouTube, soit plus de 114 000 ans. Des statistiques impressionnantes auxquelles le site d’hébergement vient donner du sens – et une âme – grâce à un film à destination des agences et des annonceurs. Imaginée par AMV BBDO, cette prise de parole met en scène les utilisateurs de la plateforme, et par conséquent l’audience qu’ils constituent. Que ces viewers soient seuls, à plusieurs, qu’ils apprennent la cuisine grâce à un tuto, ou qu’ils suivent une séance de sport, tous savourent le contenu qu’ils sont venus chercher.

Avec ce film intitulé « More Than Just Viewers » YouTube met son audience en avant et démontre aux professionnels combien elle est diversifiée, mais par-dessus tout attentive. La plateforme insiste aussi sur la mobilité son audience, puisqu’au aujourd’hui plus de 2/3 du trafic provient des smartphones. Un mois après le BrandCast 2017, le mastodonte de la vidéo, signe un joli film B2B qui souligne sa capacité à susciter l’attention et l’engagement, mais également à tisser des liens avec les consommateurs.

Snickers pirate le programme d’une chaîne britannique

Quand la faim provoque le complexe de mister Hide.

Snickers n’en finit plus d’exploiter sa punchline « you’re not you when you’re hungry » (vous n’êtes pas vous lorsque vous avez faim) et remet le couvert en perturbant totalement la programmation de la chaîne britannique Dave. Imaginée par l’agence AMV BBDO, cette nouvelle campagne 360 a littéralement transfiguré les programmes de la chaîne et jusqu’à son nom. Si Dave était connue pour des diffusions drôles et sportives, les spectateurs ont pu s’apercevoir, le 23 octobre dernier, que « Rupert » était lui bien plus intéressé par des reportages sur l’art de la Renaissance, ou encore le championnat du monde d’échecs.

Bien sûr, toutes ces émissions étaient fausses et produites pour l’occasion par le studio du groupe UKTV qui détient Dave. Au bout de quelques minutes une voix se faisait entendre, s’excusant d’avoir diffusé le mauvais programme et renvoyant le bon en justifiant l’erreur par la faim. Et pour les spectateurs n’ayant pas attendu que le pot-aux-roses soit dévoilé avant de se plaindre par téléphone, les standardistes de la chaîne étaient aussi dans le coup. Même les campagnes d’affichage de Dave sont devenues des promotions en faveur de Rupert.

Après avoir montré les échecs de retoucheurs d’images affamés, ou à quel point la colère des internautes peut faire baisser le prix de ses barres chocolatées, Snickers décide de taper encore plus fort pour démontrer que la faim nous transforme toujours en quelqu’un d’autre. On l’a bien compris, la marque n’est pas décidée à abandonner sa punchline habituelle et les jeux qu’elle lui inspire. Cela dit, elle ne semble pas non plus manquer d’imagination pour continuer de surprendre malgré une idée pas nouvelle. Mais après tout, changer ne serait-il pas le signe que Snickers aussi a faim ?