Citroën joue les équilibristes dans sa nouvelle campagne

L’erreur est humaine.

Pour le lancement de sa nouvelle berline C4 Cactus, Citroën fait appel à Traction, l’entité créée spécialement par BETC pour accueillir le budget. On découvre dans le spot une scène que tous les parents ont déjà vécue : toute la famille est en retard dès le petit-déjeuner et le départ pour l’école se fait dans l’urgence. Dans la précipitation, le père de famille démarre sa voiture alors que sa tasse de café est encore sur le toit. Cependant, la catastrophe attendue durant toute la pub ne survient pas.

La fin du film révèle que la campagne est construite autour d’un insight produit : « les suspensions à butée progressive garantissent le meilleur confort ». Citroën choisit l’humour pour illustrer cette idée ainsi que la signature, « Le nouveau cool c’est le confort », inaugurée pour le nouvel an.

Adidas est dans les starting-blocks pour la Journée de la Femme

Ode aux athlètes, ode aux créatrices.

En décembre dernier, Adidas renouvelait son appel à la créativité avec le spot « Calling Creators » . Trois mois plus tard, elle réaffirme ses positions avec cette nouvelle campagne signée 72andSunny LA. Des athlètes féminines du monde entier sont choisies pour imposer leur inventivité à travers leur sport et n’hésitent pas à taper du poing. Le spot se conclut avec la baseline « Here to create » qui porte la volonté d’Adidas d’aider ses client.e.s à faire bouger les lignes.

Dans cette vidéo, Adidas qualifie les athlètes comme des créateurs pour mieux les séduire. La marque valorise l’égalité des sexes dans le sport et ne pouvait pas mieux tomber, à quelques jours de la Journée de la Femme.

L’humour noir contre les inégalités salariales

Appelez dès maintenant Stana au 0 800 801 802.

Le 31 mars est le 90e jour de l’année. Cette date est également celle de la journée de l’égalité salariale. Une date symbolique puisqu’à emploi égal une femme devrait travailler en moyenne 90 jours de plus qu’homme pour obtenir le même salaire. Pour lutter contre ces inégalités, Equal Pay Day Europe a fait appel à l’agence belge Motherbrigade. Le résultat de cette collaboration est un spot présentant l’histoire d’amour entre un jeune homme et une femme bien plus âgée. Derrière l’apparente idylle se cache une réalité beaucoup plus sombre.

Le spectateur passe par un véritable ascenseur émotionnel durant ce spot. Les sentiments mêlés empêchent de discerner le message, jusqu’à la révélation finale faite par le texte en surimpression. Le spot oscille entre cynisme et humour noir pour choquer autant que faire évoluer les mentalités. C’est dans ces équilibres que la campagne puise sa force.

Snickers balance la purée d’amande

Vous dites amande ou amende ?

Snickers revient avec un nouvel épisode de sa saga « You’re not you when you’re hungry », dédié aux Snickers Almond. La plateforme, déclinée au niveau mondial depuis 2010, est à nouveau confiée à BBDO New York. Le spot nous emmène à la rencontre de deux amis en voiture ayant une conversation parfaitement inintéressante sur les amandes (almonds en anglais). Problème, l’un des deux compères souffre d’un léger défaut de prononciation et son camarade a faim. Ce dernier va réagir de manière quelque peu excessive, poussé à bout par l’accumulation d’évènements. La signature « You overreact when you’re hungry » confirme que la thématique de ce film est bien l’emportement.

On aurait pu imaginer le public des publicités Snickers lassé après huit ans de déclinaisons de la même idée. Force est de constater que ça n’est pas le cas, et que l’on continue à rire devant les propositions toujours plus WTF autour du concept : t’es pas toi quand t’as faim. Une idée qui a connu des hauts et des bas créatifs, mais qui a toujours su trouver son public.

Spike Jonze signe un spot spectaculaire pour l’enceinte HomePod d’Apple

Entrez dans la danse.

Pour sa nouvelle campagne HomePod, intitulée « Welcome Home », Apple fait appel au réalisateur oscarisé Spike Jonze. On y découvre une jeune femme, incarnée par FKA Twigs, qui semble terrassée par la routine métro, boulot, dodo alors qu’elle regagne son domicile. Cette lassitude va s’estomper grâce aux enceintes intelligentes d’Apple qui vont aider la protagoniste à retrouver son énergie, à élargir (au sens propre) ses horizons et même la faire danser. Jonze est obsédé par le mouvement et la danse. Il s’agit de thématiques récurrentes dans ses films. C’est lui qui avait œuvré pour la campagne Kenzo World ou encore le mythique « Crazy legs » de Levi’s.

Spike Jonze cultive une dimension punk par rapport à ses pairs hollywoodiens. C’est donc un pari osé pour Apple, réputée pour son identité lisse et soignée que de faire appel à lui pour réaliser sa campagne. La première partie du spot semble être une dénonciation d’une société oppressante pour ses membres, société dont Apple incarne dans l’imaginaire collectif beaucoup d’aspects. Néanmoins, le film délaisse complètement cet angle une fois la musique lancée. La dimension émotionnelle se développe tout au long du spot pendant que le morceau gagne en intensité. Le réalisateur met tout son talent à capter les images et les couleurs au service de cette publicité. Les plus tatillons regretteront peut-être le côté « Spike Jonze fait du Spike Jonze » et du non “du Apple” de la campagne. Mais ce serait un peu gâcher un peu notre plaisir, n’est-ce pas ?

Unsilenced : un superbe clip en langue des signes

Pour redonner la parole aux sourds.

Unsilenced, c’est la communication pour tout le monde. L’association La Parole aux Sourds lance une nouvelle campagne créative signée BETC Paris pour la cause des sourds-muets. Le film présente un jeune homme et sa chorégraphie insolite dans un cadre urbain. Les personnes sur son chemin sont montrées avec le crâne retourné. L’explication arrive à la fin, lorsque le protagoniste révèle être sourd et avoir parlé durant tout le spot. Le dispositif est complété par un site Internet où les paroles complètes peuvent être découvertes.

Esthétique, puissante et dynamique, cette vidéo a tout pour parler et… faire parler ! La Parole aux Sourds utilise habilement l’ensemble des personnages pour faire passer son message qui semble incompréhensible jusqu’à la révélation finale. L’association met en scène le manque de compréhension et même l’ignorance que peuvent subir les malentendants au quotidien. Le héros est le seul à communiquer et devient à lui tout seul souverain de son handicap. Un bel hommage rendu à une communauté qui a encore beaucoup à communiquer.