Wix, gratuit certes, mais à éviter complètement !

Pour les professionnels, posséder un site Internet est primordial en termes de visibilité et de communication.

Alors que les solutions simples, clés en main, fleurissent, nous pouvons nous poser la question : à quoi bon passer par un professionnel pour réaliser son site Internet ?

Vous avez déjà dû entendre parler de Wix, cette fameuse franchise nationale qui propose des produits internet comme les sites internet, pour trois fois rien (voir rien du tout). Et bien oui, c’est une offre très alléchante pour les auto-entrepreneurs, les entreprises qui débutent et qui veulent communiquer. C’est beau… Même trop beau.

“On peut pas avoir tout avec rien.”

Wix cache en réalité quelque chose… La structure développée qu’elle vous propose est absolument à proscrire pour un bon référencement et pour une bonne sécurité sur la toile.

En effet, de nombreuses failles de sécurité ont été découvertes. Donc si vous ne voulez pas qu’on vous vole votre carte bancaire, votre boite e-mail ou même votre société pour laquelle vous avez mis tant de temps et d’investissement pour qu’elle soit ce qu’elle est aujourd’hui, ou même injecter de la publicité à votre insu.

EVITEZ “WIX”, “LES PAGES JAUNES”, “GROUPE LINKEO”, “WEBFLOW”, “OXATIS” ET TOUTES AUTRES FRANCHISES AUX TARIFS TROP ALLÉCHANTS.

Pourquoi?

Ouvrez vos yeux : nous sommes en 2015, nous sommes déjà à un stade de l’évolution technologique dont nous n’avons pas conscience. Le web, les dernières nouveautés de demain, seront déjà dépassées et obsolètes après-demain. Ces franchises nationales jouent sur ça. Les entreprises ont conscience que la technologie évolue trop rapidement, ainsi la rude concurrence se fait ressentir sur ce secteur d’activité.

Ces enseignes vendent donc du site internet discount.

S’il y a des bugs sur votre site, vous devrez les régler vous-même.

Si votre site internet se retrouve en 28ème page de Google, vous devrez tout mettre en œuvre afin de faire grimper le référencement.

Si vous désirez changer un ou plusieurs éléments graphiques sur votre site internet, et qu’une erreur surgie, vous devrez y faire face seuls…

De plus, rien est vraiment professionnel ou sur-mesure, vous ne pouvez pas accéder à des modules de réservations pour vos clients, agendas de gestion…etc… etc…

Alors que faire ?

Découvrir un site web, c’est comme visiter une entreprise pour la première fois : la première impression est fondamentale ! L’aspect visuel de votre site internet déterminera en une seconde si le visiteur prendra le temps de visiter ou fermera la fenêtre sans état d’âme.

Mais un site web, ce n’est pas que du design.

Il est tout à fait normal d’être séduit par un beau design ! Cependant un site web est bien plus complexe que cela.

Il y a de nombreux paramètres à prendre en compte pour assurer son bon fonctionnement et son bon référencement : la sécurité, l’optimisation des images, des URLs, des différentes balises etc.

De plus, l’ergonomie d’un site web comporte des aspects marketing. Sa structure doit être réfléchi, comme le merchandising d’un magasin.

Seul un professionnel pourra vous garantir un site Internet sécurisé et optimisé. Tout en garantissant, bien sûr, un design soigné !

Nos solutions Web 

Graphiste, c’est un métier qui ne s’improvise pas.

Mais le diplôme ne fait pas tout, c’est d’abord la capacité de créativité et le positionnement dans l’inconscient collectif…de vos clients potentiels !

La maîtrise de la composition, l’équilibre des couleurs, la notion d’espace dans et autour du texte, dans une phrase, un mot ou un logo… toutes ces questions se posent dès lors qu’on commence à créer une charte graphique, que ce soit pour des impressions papier ou sur écran pour un site.

Visuellement et au premier coup d’œil, un travail réalisé par un graphiste ou un graphiste improvisé, la différence saute aux yeux… et reflète l’image de votre société : professionnel ou amateur.

Le graphisme web (web design), c’est d’abord du visuel mais c’est aussi de la technique. Une belle maquette nécessite ensuite d’être « intégrée », traduite en langage internet. C’est tout le challenge du web : il faut être un bon artiste, mais aussi un bon technicien… et là aussi, il y a beaucoup de choses à maîtriser.

Nous proposons des solutions CMS (content management system) open source sur une base de logiciels permettant de mettre en place votre site Internet avec un back-office (une administration) à votre portée, même si vous êtes débutant…

Open source signifie qu’ils sont améliorés en permanence par une communauté de passionnés. Il faut bien sûr des compétences techniques pour réaliser un site Internet avec ces solutions, mais le coût de production est bien moindre qu’un site sur-mesure et l’administration est à la portée de tout le monde. En quelques heures de formation, il est possible de créer du contenu pour votre blog, vos produits, la gestion de vos stocks, vos réalisations de manière autonome.

De plus, nous réalisons des stratégies de référencement SEO (référencement naturel) efficaces !

Pratique, non ? Nous proposons LA solution pour les TPE et PME désireuses de réaliser un site Internet professionnel avec une maîtrise de votre budget sans vous ruiner.

 

 

Nos dernières réalisations

 

www.decaunes.fr

www.decaunes.fr

 

www.olabo-coiffure.fr

www.olabo-coiffure.fr

 

Vous avez une question ? Vous désirez une offre, nous parler de votre projet ?

C’est ici !

 

Citroën joue les équilibristes dans sa nouvelle campagne

L’erreur est humaine.

Pour le lancement de sa nouvelle berline C4 Cactus, Citroën fait appel à Traction, l’entité créée spécialement par BETC pour accueillir le budget. On découvre dans le spot une scène que tous les parents ont déjà vécue : toute la famille est en retard dès le petit-déjeuner et le départ pour l’école se fait dans l’urgence. Dans la précipitation, le père de famille démarre sa voiture alors que sa tasse de café est encore sur le toit. Cependant, la catastrophe attendue durant toute la pub ne survient pas.

La fin du film révèle que la campagne est construite autour d’un insight produit : « les suspensions à butée progressive garantissent le meilleur confort ». Citroën choisit l’humour pour illustrer cette idée ainsi que la signature, « Le nouveau cool c’est le confort », inaugurée pour le nouvel an.

Adidas est dans les starting-blocks pour la Journée de la Femme

Ode aux athlètes, ode aux créatrices.

En décembre dernier, Adidas renouvelait son appel à la créativité avec le spot « Calling Creators » . Trois mois plus tard, elle réaffirme ses positions avec cette nouvelle campagne signée 72andSunny LA. Des athlètes féminines du monde entier sont choisies pour imposer leur inventivité à travers leur sport et n’hésitent pas à taper du poing. Le spot se conclut avec la baseline « Here to create » qui porte la volonté d’Adidas d’aider ses client.e.s à faire bouger les lignes.

Dans cette vidéo, Adidas qualifie les athlètes comme des créateurs pour mieux les séduire. La marque valorise l’égalité des sexes dans le sport et ne pouvait pas mieux tomber, à quelques jours de la Journée de la Femme.

L’humour noir contre les inégalités salariales

Appelez dès maintenant Stana au 0 800 801 802.

Le 31 mars est le 90e jour de l’année. Cette date est également celle de la journée de l’égalité salariale. Une date symbolique puisqu’à emploi égal une femme devrait travailler en moyenne 90 jours de plus qu’homme pour obtenir le même salaire. Pour lutter contre ces inégalités, Equal Pay Day Europe a fait appel à l’agence belge Motherbrigade. Le résultat de cette collaboration est un spot présentant l’histoire d’amour entre un jeune homme et une femme bien plus âgée. Derrière l’apparente idylle se cache une réalité beaucoup plus sombre.

Le spectateur passe par un véritable ascenseur émotionnel durant ce spot. Les sentiments mêlés empêchent de discerner le message, jusqu’à la révélation finale faite par le texte en surimpression. Le spot oscille entre cynisme et humour noir pour choquer autant que faire évoluer les mentalités. C’est dans ces équilibres que la campagne puise sa force.

Snickers balance la purée d’amande

Vous dites amande ou amende ?

Snickers revient avec un nouvel épisode de sa saga « You’re not you when you’re hungry », dédié aux Snickers Almond. La plateforme, déclinée au niveau mondial depuis 2010, est à nouveau confiée à BBDO New York. Le spot nous emmène à la rencontre de deux amis en voiture ayant une conversation parfaitement inintéressante sur les amandes (almonds en anglais). Problème, l’un des deux compères souffre d’un léger défaut de prononciation et son camarade a faim. Ce dernier va réagir de manière quelque peu excessive, poussé à bout par l’accumulation d’évènements. La signature « You overreact when you’re hungry » confirme que la thématique de ce film est bien l’emportement.

On aurait pu imaginer le public des publicités Snickers lassé après huit ans de déclinaisons de la même idée. Force est de constater que ça n’est pas le cas, et que l’on continue à rire devant les propositions toujours plus WTF autour du concept : t’es pas toi quand t’as faim. Une idée qui a connu des hauts et des bas créatifs, mais qui a toujours su trouver son public.

Spike Jonze signe un spot spectaculaire pour l’enceinte HomePod d’Apple

Entrez dans la danse.

Pour sa nouvelle campagne HomePod, intitulée « Welcome Home », Apple fait appel au réalisateur oscarisé Spike Jonze. On y découvre une jeune femme, incarnée par FKA Twigs, qui semble terrassée par la routine métro, boulot, dodo alors qu’elle regagne son domicile. Cette lassitude va s’estomper grâce aux enceintes intelligentes d’Apple qui vont aider la protagoniste à retrouver son énergie, à élargir (au sens propre) ses horizons et même la faire danser. Jonze est obsédé par le mouvement et la danse. Il s’agit de thématiques récurrentes dans ses films. C’est lui qui avait œuvré pour la campagne Kenzo World ou encore le mythique « Crazy legs » de Levi’s.

Spike Jonze cultive une dimension punk par rapport à ses pairs hollywoodiens. C’est donc un pari osé pour Apple, réputée pour son identité lisse et soignée que de faire appel à lui pour réaliser sa campagne. La première partie du spot semble être une dénonciation d’une société oppressante pour ses membres, société dont Apple incarne dans l’imaginaire collectif beaucoup d’aspects. Néanmoins, le film délaisse complètement cet angle une fois la musique lancée. La dimension émotionnelle se développe tout au long du spot pendant que le morceau gagne en intensité. Le réalisateur met tout son talent à capter les images et les couleurs au service de cette publicité. Les plus tatillons regretteront peut-être le côté « Spike Jonze fait du Spike Jonze » et du non “du Apple” de la campagne. Mais ce serait un peu gâcher un peu notre plaisir, n’est-ce pas ?

Unsilenced : un superbe clip en langue des signes

Pour redonner la parole aux sourds.

Unsilenced, c’est la communication pour tout le monde. L’association La Parole aux Sourds lance une nouvelle campagne créative signée BETC Paris pour la cause des sourds-muets. Le film présente un jeune homme et sa chorégraphie insolite dans un cadre urbain. Les personnes sur son chemin sont montrées avec le crâne retourné. L’explication arrive à la fin, lorsque le protagoniste révèle être sourd et avoir parlé durant tout le spot. Le dispositif est complété par un site Internet où les paroles complètes peuvent être découvertes.

Esthétique, puissante et dynamique, cette vidéo a tout pour parler et… faire parler ! La Parole aux Sourds utilise habilement l’ensemble des personnages pour faire passer son message qui semble incompréhensible jusqu’à la révélation finale. L’association met en scène le manque de compréhension et même l’ignorance que peuvent subir les malentendants au quotidien. Le héros est le seul à communiquer et devient à lui tout seul souverain de son handicap. Un bel hommage rendu à une communauté qui a encore beaucoup à communiquer.

Coca-Cola donne vie au street art

Aux voleurs !

Dans son dernier film publicitaire : « mural », destiné au marché américain, Coca-Cola donne vie aux illustrations qui peuplent les murs de nos villes. Dans le spot réalisé par Wieden+Kennedy Portland, trois de ces graffitis, accablés par la chaleur, se déplacent de mur en mur pour voler les bouteilles de soda d’un panneau publicitaire géant. Sur celui-ci figure l’accroche étrennée au Super Bowl : « Enjoy Yours ».

The Coca-Cola Company valorise avec ce message le fait qu’il existe dans sa gamme un soda adapté à chacun de ses consommateurs. Une manière de les rassurer à l’heure où le marché américain s’éveille de plus en plus aux problèmes de junk food et d’obésité. Pour appuyer son discours, la marque fait appel à des mascottes animées, ce qui ne s’était plus vu depuis les films des ours polaires.

S’agit-il d’un simple coup sans lendemain ou bien retrouverons-nous la pieuvre hip-hop et ses compagnons dans les mois à venir ? Réponse bientôt.

Que feriez vous avec 1000$ par jour à vie ?

Chérie, McCann a rétréci la ville.

Si vous remportiez un prix de 1000$ par jour, « comment les utiliseriez-vous ? ». C’est la question que pose ce spot de McCann New York pour Cash4life, un jeu de la loterie New Yorkaise. Le film enchaîne les plans dans les rues désertes d’une petite ville américaine, de nuit. Du moins, c’est ce que l’on imagine… Grâce à un twist que nous vous laissons découvrir, nous réalisons que le véritable protagoniste de cette publicité est un homme qui peut consacrer plus de temps à sa passion grâce à Cash4life.

Il est toujours délicat de réaliser une publicité pour un jeu de hasard : il faut trouver un équilibre entre le rêve que procure les gains potentiels et le réalisme qui permet au spectateur de s’identifier à un possible vainqueur. Une synthèse que McCann réussit dans ce film réalisé par Noam Murro : Paul S. est un monsieur tout le monde que chaque spectateur rêverait de devenir.

Nike dévoile un spot à couper le souffle

Une bouffée d’oxygène.

L’air est ce qui nous met en mouvement. C’est de cette vérité que part l’agence Wieden+Kennedy Portland pour construire ce spot pour les Nike VaporMax Air. On y découvre des athlètes, aussi bien professionnels qu’amateurs, prendre leur respiration avant l’instant fatidique. Le film se conclut par un gros plan sur la paire de baskets, alors qu’apparaît la signature « air moves you ».

L’intensité de la publicité va crescendo jusqu’au final. Le storytelling est l’élément de base de ce spot, jusqu’à la révélation de la signature de campagne. La marque joue sur le contexte pour donner un double sens au mot air et valoriser élégamment le produit. L’écriture est au service de ce que l’agence qualifie « d’ode à la force élémentaire qui fait avancer tous les athlètes ». L’enchaînement entre athlètes professionnels et amateurs permet de maintenir le rythme du spot, pour un résultat final poétique qui suscite l’émotion chez le spectateur.

 

 

Gucci revisite Mai 68 avec Laurent Garnier

Sous les pavés, le sac à main !

Il y 50 ans, la jeunesse parisienne se révoltait dans la rue. Aujourd’hui la maison de mode Italienne, revisite cette période charnière de notre société avec une approche un brin plus poétique. Dirigé par le réalisateur Glen Luchford, le film s’inspire des cinéastes expérimentaux et iconoclastes de la Nouvelle Vague française des années 50 et 60 comme François Truffaut ou Jean-Luc Godart. Le film est accompagné de 3 teasers dans lesquels des étudiants en cours de poésie se font passer des mots secrets, porteurs de la philosophie Gucci.

Pour rythmer ces images de révolte poétique, Gucci a choisi Crispy Bacon de Laurent Garnier. Un morceau emblématique de la fin des années 90 ou l’époque de l’avènement du mouvement rave. Un mouvement qui revient en force depuis maintenant quelques années en France et en Europe. Avec cette prise de parole chargée de symboles Gucci nous perd un peu entre révolte anti-capitaliste et pull qui coûte un SMIC. Serait-ce cela le Gucci lifestyle ?

 

Perrier rafraichit son film mythique “La Lionne” 28 ans après

28 ans après sa première diffusion, prés d’1 français sur 2 considère que « La Lionne », signée Jean-Paul Goude pour Perrier, fait partie des campagnes publicitaires les plus marquantes de sa génération.

Et ce n’est pas anodin si ce mythique film est le seul a avoir été primé, en 1991, Grand Prix aux Cannes Lions dans la catégorie Film. Le seul Grand Prix que la France est reçu dans cette catégorie. C’est donc 28 ans plus tard, pour sa nouvelle gamme Fines Bulles, que Perrier dévoile un remake du film dans un univers où tout est en miniature, sauf le courage !

Un spot qui conserve l’intensité, l’énergie et l’audace de cette publicité mythique, mais dans une réinterprétation contemporaine et teintée de légèreté puisque l’héroïne a été transformée en une fillette intrépide, le lion est devenu lionceau et la bande-son se réinvente en remix aérien du titre original. Produit par Ogilvy Paris et signé par le jeune prodige de la publicité Johnny Green, ce nouveau film, tourné en Afrique du Sud, voit s’affronter la fillette et le lionceau dans un concours de rugissements.

« Le film d’origine a participé à faire de cette marque une icône; en clamant son courage, son imagination débridée, et très française. Je voulais que notre approche en tienne compte et que l’émotion et le suspense restent intacts. Cela sonne peut-être comme une remarque typique d’anglais, mais la réalité, c’est que j’ai toujours été attiré par le style, l’humour, la culture Française… et par ces campagnes géniales instantanément devenues des classiques ! Les Français ont ce truc qui n’appartient qu’à eux. Et je voulais que notre approche en tienne compte. » explique Johnny Green.

Quand Facebook drague les petits commerces

Le kebab du coin dans votre newsfeed.

Facebook a dévoilé avec Wieden+Kennedy Amsterdam un petit film pour mettre en valeur le travail des PME britanniques. Narré par Kit Harrington, plus connu sous le nom de John Snow, le film raconte de manière authentique la routine des travailleurs britanniques. En plus du film TV, cette campagne vivra en DOOH, en presse, en digital et au cinéma. Au total, 16 petites et moyennes entreprises racontent comment Facebook leur a permis de développer leur activité.

À l’heure où le réseau social annonce vouloir mettre en avant les informations locales dans le fil d’actualité, il n’est pas impossible que d’ici peu la télé française voit elle aussi Facebook se faire une place dans un des ses tunnels de pub. Si pour la plupart des commerçants de quartier, l’entreprise de Mark Zuckerberg n’est encore qu’un simple réseau social, son offre publicitaire de Facebook intéressera très bientôt la pizzeria du coin en plus des grandes marques. Réputées moins cher que les Adwords, très ciblées et faciles à mettre en place, les Facebook Ads s’annoncent comme une alternative pour les PME. Reste plus qu’à les informer de leur existence et de les aider à comprendre le principe.

La grande campagne de « recrutement » d’Uber en France

Uber wants you.

Après son mea culpa en septembre dernier, Uber repart en campagne avec DDB° Paris et donne la parole à ses chauffeurs. À travers le profil de Mariane, Dramane et Fodhil, le leader des VTC met en lumière les différents aspects du métier. Mariane raconte comment ce métier lui a permis de créer sa propre école de VTC, tout étant présente pour sa fille, tandis que Dramane explique apprécier l’autonomie et l’indépendance. Fodhil, propriétaire d’une laverie automatique et bénévole d’une association qui vient en aide aux SDF confie apprécier les échanges avec ses clients et pouvoir mener plusieurs projets de front grâce à la flexibilité du métier. Bref, Uber avance à travers ces portraits, beaucoup d’arguments positifs pour lever les doutes des futurs.es candidats.es.

Après un durcissement de l’accès à la profession entré en vigueur le 29 décembre dernier Uber s’est vu obligé de suspendre plus de 10.000 de ses chauffeurs. Cette nouvelle loi oblige les VTC à passer un examen permettant d’obtenir un permis obligatoire pour exercer l’activité. Perçu comme beaucoup trop contraignant et difficile (14% de réussite en région parisienne), Uber se retrouve aujourd’hui en pénurie de chauffeurs et se voit donc dans l’obligation de « recruter ». Là est tout l’enjeu de cette nouvelle prise de parole : susciter des vocations. Hier, être chauffeur était un travail de dépannage, Uber tente pour demain d’en faire un véritable choix de carrière. Lancée le 5 février prochain, cette campagne sera présente pendant 2 semaines au cinéma, mais également en radio, replay, affichage, presse, ainsi qu’en digital et social media.

 

Audi crée une publicité hallucinante avec un skieur pro

Candide Thovex, véritable légende française de freeride, chausse une nouvelle fois sa paire de ski avec Audi pour une publicité hors-norme.

Après son premier opus ayant déjà reçu un succès planétaire en 2015, Audi et Candide remettent ça en 2018, en poussant cette fois la prouesse technique encore plus loin. Dans une vidéo de plus de 4 minutes, le skieur dévale des sommets plus impressionnants les uns que les autres, poussant la limite du réelle et du temps. La publicité est tellement hallucinante qu’on se demande ce qui a été fait en post production et ce qui a été fait en vrai.

Évidemment, vous l’aurez compris au titre, cette vidéo est sponsorisée et réalisée par Audi qui crée une métaphore habile et hypnotisante entre le skieur pro et sa gamme de voiture quattro. L’idée est donc de démontrer la puissance et l’agilité des voitures du constructeur dans les conditions les plus extrêmes. Et évidemment, l’autre objectif est clairement de nous en mettre plein la vue avec un film qui claque. Le fond sonore, constitué uniquement des bruits des skis dévalant la pente, rajoute un trait mystique à la publicité.

En clair, un chef-d’oeuvre qui vient clairement mettre la barre très haute en ce début d’année 2018. On vous laisse l’admirer ci-dessous (ainsi que le premier opus plus bas) et on terminera cet article par une questions simple : combien de paires de skis ont été nécessaire pour réaliser cette vidéo ?